Les vidéos du projet

Le Royaume du Silence
 
Conte musical réalisé par les enfants français et indiens
Direction artistique : Jérémie PRADERE
Images & Montage : Benoît LAGARRIGUE, Pierrick LISCIA
Prise son, mixage & production musicale : Anthony MARTIN


L’histoire d’un échange 

Documentaire sur le projet d’échange
Image & Montage : Pierrick LISCIA
Musique : Jérémie MALODJ’ 


Pondi ma Chery

Documentaire sur le voyage en Inde.
Image & montage : Benoît LAGARRIGUE

En studio !

Etant donné que la chanson a été légèrement modifiée, il a fallu réenregistrer la chanson. Les enfants sont passés par petits groupes en studio d’enregistrement,  ils se sont débrouillés comme des pros !

1er journée de tournage

Après avoir visionné le conte réalisé par les indiens,  les enfants ont réfléchi sur la mise en scène des séquences à tourner à Bordeaux. Puis, nous sommes passés au tournage. Marie Hélène au clap, les enfants ont été de très bon acteurs.

Questions / Réponses

Lors de leur voyage, les intervenants de Chemins Croisés ont présenté a une classe d’Après-School, les questions filmées des enfants bordelais. Aujourd’hui, Pierrick a rapporté les réponses des enfants indiens. Avec l’aide de Mme Papillon, nous avons réussi à comprendre la majorité des réponses.

Puis on a regardé des images de l’école d’Après-School. Les enfants bordelais on été surpris par différentes choses : la piscine et les animaux dans l’école, la façon de manger, les dortoirs, etc…

La prochaine fois, on passe à l’enregistrement final de la chanson !

Chorégraphies à la Bollywood

Après avoir fini les dernières petites modifications des paroles, il a fallu commencer a répartir les rôles au vu du futur spectacle. Sur la base du volontariat, plusieurs enfants sont passés devant la classe pour jouer les personnages du conte. Ce sont les enfants  qui ont choisi la répartion des rôles en fonction de l’interprétation proposée par les volontaires.
Puis on s’est rendu au gymnase de l’école pour tenter d’inventer des chorégraphies qui pourront apparaître dans le « Conte Musical » et dans le spectacle.
Les enfants ont proposé différents pas, le plus dur étant de les refaire synchronisés comme dans les films de « Bollywood ». Nous avons retenu les pas de Djédjé et d’Eliott.
 

Retour à Loucheur

C’est le premier atelier à l’école bordelaise depuis le retour d’Inde de l’équipe de Chemins Croisés.
Dans un premier temps, on a raconté notre périple, illustré par quelques vidéos. Les enfants nous ont posé de nombreuses questions.
Après nous avons visionné le pré-montage du « Conte musical » tourné avec les enfants d’Après-School. Ils ont constaté que leur histoire initiale avait été pas mal changée, avec des personnages supplémentaires et une fin un peu différente.
Le travail qui a suivi a été de changer les paroles de « la chanson de Maraca » pour qu’elle puisse recoller avec la nouvelle histoire. Pas facile de changer des paroles que l’on connaissait par cœur…

Fin du périple…

Retour dans quelques heures à l’aéroport de Chennai, puis Paris, puis arrivée à Bordeaux!
Trop courts ces 15 jours en Inde…Heureusement nous aurons eu la chance d’être très bien accueillis par Niko et Amandine du collectif le Scierie (http://lascierie.uniterre.com/) ainsi que par leurs amis et par toute l’équipe d’Après School.
Cela nous aura permis d’aller à l’essentiel de la rencontre et du travail de création artistique avec les enfants. Bien sur nous aimerions revenir une prochaine fois plus longtemps et, d’ici là, à nous d’entretenir le lien crée avec nos nouveaux amis.
En espérant que le travail mené là-bas par tous les bénévoles continue dans les meilleures conditions et que les enfants puissent s’épanouir encore et encore.
Donc, un dernier article en forme de remerciement, merci à toutes les personnes rencontrées à Pondichéry, merci aux enfants d’avoir joué le jeu autour de la création de ce conte musical filmé. Merci à l’équipe du Café des Arts et à celle du Santhi Inn de nous avoir offert la chance d’offrir notre musique. Merci à tous ceux qui nous ont permis de vivre ces moments inoubliables!!!

Maintenant retour à Bordeaux, nous allons retrouver les enfants de la classe de CE1/CE2 de Séverine et leur montrer toutes les images et les sons récoltés en Inde. Le tout en vu du spectacle avec les enfants prévu en Juin. Nous pourrons donc d’ici là continuer le blog Bordeaux Pondichéry. A très bientôt!
Narikulavars, Narikulavars…

J14 – Communauté & concert

Aujourd’hui on se réveille presque tôt. On décide de partir chacun de notre côté. Anthony et Benoît partent faire des emplettes. Jérémie et Pierrick partent pour la communauté des Narikouruvars de « Lawspet ».

Collées au tout nouvel aéroport de Pondichéry, une trentaine de familles vivent à côté de la décharge municipale. Il y a quelques années, ils triaient les déchets, aujourd’hui la décharge est fermé, ils vivent donc en vendant des colliers, des ballons, etc…

A 15h, on se retrouve au « Santhi inn », bar de Arun, ami de nos hôtes. En effet, le Anthony-Jérémie INDIA Tour continue. Niko s’occupe encore de tout : organisation, matos son et lumières. Après le Café des Arts, c’est sur une immense terrasse surplombant les toits de la ville que le concert se prépare. Le duo devient trio avec Jessy, guitariste de Pondi.

Le public est très réceptif et, à la moitié du concert, tout le monde se lève et danse, très belle fête pour clôturer notre voyage. Coucher… tard…

J13 – Dernier jour de tournage

Aujourd’hui, on s’était donné pour objectif de finir toutes les scènes avec les enfants. Ce matin Kévin a fait le tour des familles qui vendent en bord de plage pour récupérer les enfants motivés. Il n’a trouvé personne, partis ou chassés par la police. La décision est prise d’aller directement dans les communautés de Narikouruvas dans les alentours de Pondichéry. Amandine ayant fini les costumes, le convoi se prépare : 4 motos, 7 personnes, tout le matériel vidéo et audio et en avant ! Nous arrivons à Vilianur, coincés entre la voie de chemin de fer et une route, la communauté vit là. Après avoir pris des nouvelles de tout le monde, on constate que beaucoup d’enfants sont malades. Après avoir brièvement expliqué le but de notre présence, on trouve un petit champ pour tourner les différentes scènes. La spontanéité des enfants mais aussi des adultes (parents, cousins, oncles) est belle à voir. Moment de franche rigolade.

Nous les remercions de leur participation en musique avec Anthony et Jérémie à la guitare et à la percussion. Avant la tombée de la nuit, on part à Otyampet voir une autre communauté. Après avoir demandé plusieurs fois notre chemin on trouve un regroupement de maisonnettes. Les enfants sautent sur Niko et Amandine : on est bien arrivé. Les parents n’étant pas là, parti vendre à la ville, ce sont deux grands mère qui nous accueillent. Une troupe de musiciens passant à pied sur la route, Jérémie les interpelle pour nous jouer un petit morceau. Percussionnistes et danseurs fous !

Puis nous décidons de montrer le film pré-monté du conte musical aux enfants de la communauté. Ils se reconnaissent à l’écran, cela fait rire les grands-mères.
On repart de là avec chacun un lance pierre fabriqué par la communauté.